Les dépenses moyennes liées à l’assurance animaux

Une assurance animaux comme toute autre prestation touchant ce domaine conduit à un déboursement de fonds périodique en payant la prime ou la cotisation. Néanmoins, cette dépense est considérablement réduite par rapport au paiement des frais vétérinaires qui ont connu une hausse surprenante ces dernières années.

Dépenses pour les animaux domestiques courants

Une assurance animaux couvre la responsabilité civile de son propriétaire. Toutefois, la branche qui attire le plus les propriétaires est celle liée à la couverture de la santé de l’animal. Récemment, les études faites à travers les demandes de devis en utilisant les comparateurs ont montré que ce sont surtout les chiens et les chats que les gens souhaitent couvrir.

Cette année, il a été indiqué qu’en moyenne les fonds dépensés pour couvrir le premier type d’animal se trouvent aux alentours de 228 euros tous les ans pour un souscripteur. En ce qui concerne les chats, cette dépense se situe dans les environs de 197 euros annuellement.

Durant une année, la consultation d’un vétérinaire, la vaccination ou une éventuelle hospitalisation conduisent au paiement d’une somme nettement élevée que celles précédemment indiquées. C’est ce qui fait que l’assurance animaux intéresse de plus en plus de gens.

La prime et les risques couverts

Dans une assurance animaux, la prime et les risques couverts sont très variables. La cotisation à payer est fixée selon le type d’assureur, la formule choisie, les caractéristiques de l’animal et les sinistres contre lesquels le maitre se prémunit.

La dépense mensuelle moyenne d’environ 19 euros pour un chien et 16,4 euros pour un chat montre que la répartition de cette cotisation n’occupe pas une part importante du revenu des ménages. Pourtant, la souscription d’une assurance animaux apporte une garantie du bien-être de l’animal lorsqu’il profite de tous les soins qui lui sont nécessaires quand il est malade.

Les critères de choix d’une assurance animaux

Une assurance animaux ne se choisit pas seulement selon le type de risque que vous aimeriez couvrir. Il existe un certain nombre de paramètres devant entrer en jeu avant de prendre une décision d’opter pour une formule donnée.

La prime à payer

En contrepartie de la couverture des risques liés à la santé ou aux actes d’un animal de compagnie, un contrat d’assurance animaux conduit au paiement d’une cotisation. Le versement se fait couramment par mois.

Son calcul se base sur le type, la race, l’âge, l’état de santé, mais il peut aussi être influencé par de nombreux facteurs. Avant de souscrire une assurance animaux, il est nécessaire de comparer la valeur qui lui correspond pour différentes formules et auprès de divers assureurs. Les prestations proposées permettent de différencier celles basiques et celles à plusieurs garanties.

Le fait de se renseigner auprès de divers établissements vous aide à avoir suffisamment d’information sur la question. Cependant, actuellement, il existe aussi un outil portant le nom de simulateur permettant de réaliser cette comparaison en quelques clics seulement sur internet. Le but de la considération de ce critère de choix est  que vous ne sortiez pas perdant dans cette transaction en payant plus et en ne recevant que peu d’indemnisation.

Vérifier le taux de remboursement

Avant de prendre une décision de se prémunir de certains risques à travers à une assurance animaux, il est également préférable de vérifier le taux auquel le remboursement sera effectué. Il est très variable en fonction de chaque formule proposée. Celui-ci se situe couramment entre 50 et 100 %.

Il dépend du contrat que vous envisagez de signer et il détermine également la prime à payer. Avant toute prise de décision d’opter pour une offre, il est important que vous sachiez faire balancer la somme à verser mensuellement et ce dont vous bénéficierez en cas de sinistre.

Par railleurs, le plafond de remboursement constitue une autre donnée à maitriser avant de vous orienter vers un produit dans une assurance animaux. La prise en charge en cas de survenance de risque est limitée à la valeur qui lui correspond.

Les animaux les plus assurés cette année

L’assurance animaux permet de couvrir une grande variété d’animal de compagnie. Ces bêtes se différencient par leur taille, leur race ou leur type. Cependant, les plus assurés d’entre eux sont les chiens et les chats si l’on se réfère à l’usage des comparateurs en ligne cette année.

Les animaux les plus couverts 

Les renseignements que les particuliers font entrer en souhaitant avoir un devis ont permis de déduire que les offres d’assurance animaux tournent surtout autour de certaines espèces. Les chiens occupent un pourcentage élevé sur le marché. En ce qui concerne les chats, ce sont ceux de gouttières qui prennent une part importante dans les demandes.

En outre, il faut savoir que la tendance actuelle est de prendre soin de son animal domestique que celui-ci soit de race ou non. L’assurance animaux n’intéresse que peu de gens qui disposent de lapins, de reptiles, de poisson, d’oiseaux ainsi que d’autres animaux.

Pourquoi couvrir les chiens et les chats ?

Il existe de nombreuses raisons qui expliquent que ce sont ces deux catégories de mammifères que les gens ont tendance à couvrir par une assurance animaux.

Dans un premier temps, sachez qu’il s’agit des deux êtres que les hommes aiment le plus avoir comme animal de compagnie. Actuellement, la France compte plus d’une dizaine de millions de chats et dans les environs de sept millions de chiens se répartissant au niveau de différents foyers.

Ensuite, ces bêtes demandent beaucoup de soins si leur propriétaire souhaite qu’elles restent en bonne santé. Elles ont besoin d’être vaccinées et si elles tombent malades, la consultation d’un vétérinaire s’impose pour les ausculter ou les examiner. Les accidents ne sont pas à supprimer de la liste car ils peuvent survenir n’importe quand.

Une assurance animaux permet d’être  remboursée en faisant des dépenses liées à chacune de ces situations.

Le profil type de souscripteur en assurance animaux

L’assurance animaux est désormais proposée par plusieurs nombres d’établissements assureurs. Cependant, les souscripteurs ne sont pas rares non plus actuellement. Parmi ces demandeurs, les informations tracées au niveau des simulateurs ont indiqué que ce sont des femmes qui occupent une part importante du marché.

Les souscripteurs les plus fréquents

Pour le cas des assurances touchant le domaine de l’immobilier ou les véhicules, ce sont surtout les hommes qui prennent majoritaire l’initiative de faire la souscription. Cependant, en ce qui concerne l’assurance animaux, les femmes sont les plus intéressées à faire une demande de devis en ligne envisageant de couvrir leur animal de compagnie.

Que l’individu appartenant à ce sexe vive en foyer ou en solitaire, il est plus sensible à ce que peut subir la bête notamment en ce qui concerne sa santé. Les coûts des soins ne sont plus accessibles à tout le monde comme ils l’étaient autrefois. Les tarifs des vétérinaires ont connu une hausse significative.

La souscription d’une assurance animaux constitue l’un des moyens permettant de se prémunir contre les risques de faire trop de dépenses pour maintenir l’assuré en bonne santé. La prime à payer annuellement n’est pas aussi élevée par rapport à la totalité des sorties de fonds à verser au vétérinaire durant une année.

Les animaux fréquemment assurés

Une assurance animaux concerne surtout les chiens et les chats. La majorité des formules proposées sur le marché s’orientent vers ces mammifères bien qu’ils ne sont pas les seuls animaux de compagnie de l’homme.

Dans cette catégorisation, sachez également que les femmes souscrivent le plus d’assurance animaux pour les minettes par rapport aux hommes. C’est pareil en ce qui concerne le cas des toutous même si le pourcentage tend à se rapprocher. Même chose avec les lapins qui font rarement l’objet d’une demande de couverture par rapport aux deux êtres indiqués précédemment.

L’assurance santé pour animaux ne cesse de prendre de l’ampleur

Depuis quelques années, l’assurance animaux ne cesse de prendre de l’ampleur pour couvrir les dépenses relatives à leur santé. Actuellement, différentes raisons expliquent ce fait, dont la hausse des tarifs fixés par les vétérinaires.

Pourquoi couvrir ce risque ?

Une assurance animaux permet de couvrir différents types de risques. Les dommages susceptibles d’être causé à autrui ou à ses biens peuvent faire l’objet d’une couverture. Cependant, dans cette branche, ce sont les sinistres liés à la santé de leur chien ou de leur chat qui inquiètent le plus les gens.

Différents facteurs se trouvent à l’origine de ce fait. Tout d’abord, le coût des soins auprès des vétérinaires a connu une hausse allant jusqu’aux alentours de 72 % durant une dizaine d’années.

Un animal de compagnie a besoin d’être vacciné pour ne pas développer une maladie ou afin de ne pas en transmettre à l’homme. Les accidents dont il peut avoir doivent être considérés surtout pour les toutous et les minettes qui ne prennent pas la peine de regarder avant de traverser la route. Une assurance animaux permet d’avoir de l’indemnisation en soignant la bête si ces risques surviennent.

L’existence de diverses formules

Les assureurs qui ont choisi de faire figurer l’assurance animaux parmi leurs offres ont augmenté en nombre ces dernières années. Les formules proposées ne cessent pas non plus d’augmenter, car chaque propriétaire a ses besoins spécifiques.

Les prestations proposées dans la branche de l’assurance animaux varient en tenant compte des caractéristiques de l’animal, de sa race ou de son âge. Les sinistres vis-à-vis desquels les maitres souhaitent se protéger existent en nombre considérable. Certains d’entre eux se limitent à des soins courants, mais il y en a ceux qui tiennent également compte d’un éventuel accident nécessitant une intervention chirurgicale.

La souscription d’une assurance animaux est-elle obligatoire ?

L’utilisation d’un véhicule incluant automobile et moto conduit à une obligation de souscrire une assurance, du moins pour celle relative à la responsabilité civile. C’est la loi qui l’impose. Cependant, est-ce que la souscription d’une assurance animaux est-elle également obligatoire ?

Pour la responsabilité civile                                           

L’assurance animaux n’est pas obligatoire pour couvrir la responsabilité civile du propriétaire par rapport aux dommages que l’animal risque de causer. Néanmoins, vous devriez surveiller de près le comportement de la bête.

Son agressivité et la manière dont son humeur change avec le temps ne doivent pas être négligées. Par ailleurs, c’est le caractère imprévisible de la majorité d’entre eux qui fait que le mieux est de réaliser cette souscription sauf si vous êtes prêt à être responsable de leurs actes.

En cas d’une couverture à travers une assurance multirisque habitation, il est nécessaire de faire part de la présence d’un nouvel animal au sein d’un foyer pour couvrir ces risques. Sinon il est mieux de souscrire une assurance animaux.

Pour le cas d’une mutuelle

Un propriétaire n’est pas obligé de signer un contrat d’assurance animaux pour couvrir les dépenses liées à la santé de celui-ci. Il est tout à fait libre de souscrire ou non pour la formule se trouvant dans cette catégorie.

Néanmoins, encore une fois, il est utile de savoir que le coût d’une consultation, d’une hospitalisation, d’un traitement, de la vaccination ou d’une intervention chirurgicale est cher. Le mieux est définir les caractéristiques de la bête en question, si celui-ci risque de conduire à un important déboursement de fonds ou non.

Pour le cas d’un chien ou d’un chat, il devrait être couvert par une assurance animaux, car dans la plupart des cas leurs soins sont onéreux. Du moins, si vous aimeriez qu’il reste en bonne santé, le paiement de la prime n’est rien en comparaison du montant à allouer à ces soins.

La limite géographique en assurance animaux

En assurance animaux, la limite géographique fait partie des principaux critères à vérifier avant de signer un contrat. Elle semble être un petit détail, mais le fait de la négliger risque de conduire à un litige en cas de sinistre.

De quoi s’agit-il ?

Dans le cadre d’une assurance animaux, la limite géographique indique le territoire sur lequel la prise en charge du risque peut s’effectuer. Il est important de le connaitre à l’avance pour une formule donnée surtout pour les personnes qui ont l’habitude de voyager avec leur animal.

Dans certains cas, le risque n’est couvert que dans la ville de France. Cependant, il a des circonstances où les villes voisines et certains pays à l’étranger sont également pris en compte. La seule vérification du tarif à payer et des garanties ne suffisent pas pour éviter de ne rien gagner dans cette opération.

Une assurance animaux qui ne permet pas d’avoir de l’indemnisation pour une intervention chirurgicale ayant lieu dans une région en dehors de la limite n’est pas profitable.

Pour quelle offre ?

La considération de ce paramètre doit notamment avoir lieu lors de la souscription d’une assurance animaux couvrant les dépenses relatives à la santé. Durant un voyage à l’étranger, nul ne sait ce qui peut arriver à la bête. Les maladies comme les accidents peuvent survenir à tout moment sans vous donner le temps de rentrer pour voir votre vétérinaire.

Le coût des soins à réaliser peut être aussi très variable selon l’endroit où vous vous trouvez au moment du sinistre. Dans le cas où celui-ci est trop élevé, vous pouvez nécessiter une indemnisation pour ne pas vous trouver dans une difficulté financière.

Dans une situation où l’assurance animaux ne prend pas en charge des soins effectués en dehors d’une zone préalablement définie, il se peut que vous ne soyez pas remboursé.

La formule la plus choisie en assurance animaux

Soucieux de la qualité des soins apportés à leur animal de compagnie ou aux dommages qu’il risque de causer à un tiers, plusieurs gens souscrivent de nos jours une assurance animaux. Les formules proposées dans cette branche sont très variées et l’offre la plus choisie est celle modérée.

Les catégories de formules 

La souscription d’une assurance animaux permet d’accéder à divers types de prestations proposées par un grand nombre d’assureurs présents sur le marché. Néanmoins, nous pouvons principalement distinguer la formule modérée, celle intermédiaire et celle premium.

Ces offres partent des produits basiques, passent par ceux plus enrichis et se terminent par les opérations donnant accès à diverses garanties optionnelles. La prime à payer mensuellement varie dans chaque cas. C’est pareil pour ce qui est du plafond de remboursement.

Le premier type d’assurance animaux conduit jusqu’à environ 96 % de la demande sur le marché actuellement. Concernant la seconde catégorie de prestation, la part qu’elle occupe se limite aux alentours de 2 % seulement et pour la troisième elle se réduit approximativement à 1 %.

La cotisation et le remboursement

En assurance animaux, la race de la bête, son âge, les risques à couvrir influencent beaucoup le niveau de la prime à verser. Néanmoins, elle dépend surtout de la formule choisie et de la classe à laquelle elle appartient.

Logiquement, elle est plus basse pour une offre appartenant à la catégorie modérée et elle est plus élevée pour celle se trouvant parmi les produits premium. Ce qui explique en partie la volonté des gens à souscrire pour le premier groupe d’assurance animaux par rapport aux deux autres.

Le taux de remboursement varie également dans le même sens et en suivant ce même principe. Il se plafonne dans les environs de 1000 euros annuellement pour les offres modérées et de 2500 euros pour les formules premium.