La limite géographique en assurance animaux

En assurance animaux, la limite géographique fait partie des principaux critères à vérifier avant de signer un contrat. Elle semble être un petit détail, mais le fait de la négliger risque de conduire à un litige en cas de sinistre.

De quoi s’agit-il ?

Dans le cadre d’une assurance animaux, la limite géographique indique le territoire sur lequel la prise en charge du risque peut s’effectuer. Il est important de le connaitre à l’avance pour une formule donnée surtout pour les personnes qui ont l’habitude de voyager avec leur animal.

Dans certains cas, le risque n’est couvert que dans la ville de France. Cependant, il a des circonstances où les villes voisines et certains pays à l’étranger sont également pris en compte. La seule vérification du tarif à payer et des garanties ne suffisent pas pour éviter de ne rien gagner dans cette opération.

Une assurance animaux qui ne permet pas d’avoir de l’indemnisation pour une intervention chirurgicale ayant lieu dans une région en dehors de la limite n’est pas profitable.

Pour quelle offre ?

La considération de ce paramètre doit notamment avoir lieu lors de la souscription d’une assurance animaux couvrant les dépenses relatives à la santé. Durant un voyage à l’étranger, nul ne sait ce qui peut arriver à la bête. Les maladies comme les accidents peuvent survenir à tout moment sans vous donner le temps de rentrer pour voir votre vétérinaire.

Le coût des soins à réaliser peut être aussi très variable selon l’endroit où vous vous trouvez au moment du sinistre. Dans le cas où celui-ci est trop élevé, vous pouvez nécessiter une indemnisation pour ne pas vous trouver dans une difficulté financière.

Dans une situation où l’assurance animaux ne prend pas en charge des soins effectués en dehors d’une zone préalablement définie, il se peut que vous ne soyez pas remboursé.

La formule la plus choisie en assurance animaux

Soucieux de la qualité des soins apportés à leur animal de compagnie ou aux dommages qu’il risque de causer à un tiers, plusieurs gens souscrivent de nos jours une assurance animaux. Les formules proposées dans cette branche sont très variées et l’offre la plus choisie est celle modérée.

Les catégories de formules 

La souscription d’une assurance animaux permet d’accéder à divers types de prestations proposées par un grand nombre d’assureurs présents sur le marché. Néanmoins, nous pouvons principalement distinguer la formule modérée, celle intermédiaire et celle premium.

Ces offres partent des produits basiques, passent par ceux plus enrichis et se terminent par les opérations donnant accès à diverses garanties optionnelles. La prime à payer mensuellement varie dans chaque cas. C’est pareil pour ce qui est du plafond de remboursement.

Le premier type d’assurance animaux conduit jusqu’à environ 96 % de la demande sur le marché actuellement. Concernant la seconde catégorie de prestation, la part qu’elle occupe se limite aux alentours de 2 % seulement et pour la troisième elle se réduit approximativement à 1 %.

La cotisation et le remboursement

En assurance animaux, la race de la bête, son âge, les risques à couvrir influencent beaucoup le niveau de la prime à verser. Néanmoins, elle dépend surtout de la formule choisie et de la classe à laquelle elle appartient.

Logiquement, elle est plus basse pour une offre appartenant à la catégorie modérée et elle est plus élevée pour celle se trouvant parmi les produits premium. Ce qui explique en partie la volonté des gens à souscrire pour le premier groupe d’assurance animaux par rapport aux deux autres.

Le taux de remboursement varie également dans le même sens et en suivant ce même principe. Il se plafonne dans les environs de 1000 euros annuellement pour les offres modérées et de 2500 euros pour les formules premium.